Un an plus tard …

Il y a un an nous vous faisions part (cf article du 20 mars 2018) des décisions des élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du département de la Loire, de Loire-Forez-Agglo d’investir 8,3 millions d’euros pour rénover la ligne ferroviaire entre Boën et Montbrison.
Tout fonctionne maintenant depuis 4 mois environ.

Voici le tableau récapitulatif des transports en commun (SNCF et cars départementaux) permettant d’aller de Boën à Montbrison et St-Etienne en semaine (hors transports scolaires) entre 6h et 9h. Les TER(en italique) partent de Montbrison. Le TIL 112 va de Chalmazel à la gare de Montbrison. Le TIL 111 va de Montbrison à St-Etienne-Chateaucreux. Les TIL 111 et 112 ont plusieurs arrêts communs à Montbrison dont celui de “La Diana”.

Nous avons fait quelques sondages sur le nombre de voyageurs prenant les 2 premiers trains partant de Boën lors de la semaine 15 (du 8 au 12 avril), semaine ordinaire hors vacances scolaires.

Pour mémoire, dans un article du Progrès du 19 mai 2016, 2 journalistes constataient qu’un lundi matin, à la gare de Boën, une trentaine de personnes avaient pris place dans le train de 7h23.

Quelques observations :
– sur 12 trajets assurés quotidiennement du lundi au vendredi par la SNCF de Boën à St-Etienne, seulement 6 se font par le rail, les autres en autocar SNCF.
– les autocars SNCF mettent en moyenne 20 minutes de Boën (gare) à Montbrison (gare) car ils ne font aucun arrêt. Les TIL mettent en moyenne 30 minutes de Boën (pont) à Montbrison (gare) en desservant Pralong, Champdieu, Montbrison (hôpital, … La Diana, …).

On notera également (comme c’est ballot!) que:

– le TIL 112 partant du pont de Boën à 6:15 arrive à la gare de Montbrison 1 minute après le départ du train de 6:49 (en jaune).
– le TIL 112 partant du pont de Boën à 7:07 arrive à la gare de Montbrison 6 minutes après le départ du train de 7:39 (en rose).
– le TIL 112 partant du pont de Boën à 7:43 arrive à la gare de Montbrison 4 minutes après le départ du train de 8:16 (en bleu).

Certains y verraient sans doute une volonté délibérée de saboter des correspondances entre les cars (du département) et les trains (de la SNCF régionale), correspondances qui pourraient pourtant profiter aux habitants de Marcilly, Pralong, Champdieu, …. Avancer les horaires des TIL d’un petit quart d’heure aurait pu être une solution.

Il semblerait donc que, devant une telle difficulté ou pour éviter à une petite trentaine (en comptant large) d’habitants de la région de Boën de se lever 1/4 h plus tôt, les élus ont fait un choix avisé: restaurer la ligne ferroviaire. Il est vrai que ce 1/4 h ne coûte finalement que 300 000 € par bénéficiaire!

Peut-être pourrait-on trouver cette dépense beaucoup moins judicieuse si l’on imaginait que la voie ferrée eût pu être transformée (à un coût bien moindre) en voie verte reliant Boën, Marcilly, Pralong, Champdieu et Montbrison. Mais seuls des esprits rétrogrades pourraient avoir une idée aussi saugrenue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.